Développement personnel

Le port du masque : un geste utile pour se protéger du coronavirus

21 décembre 2020
dépistage COVID

 Depuis le début de la propagation du COVID19 depuis février 2020 jusqu’à l’apparition de la deuxième vague de l’épidémie vers la fin septembre 2020 en France, le port du masque pour se protéger du virus a engendré de nombreux débats. Porter un masque, désormais devenu obligatoire dans les lieux publics et les lieux clos, fait partie des gestes de préventions contre le coronavirus.

L’intérêt de porter un masque contre la COVID-19

Le port d’un masque sert à éviter de contracter un virus, tel que celui de la grippe, du coronavirus ou de toute autre maladie virale. Cela permet en outre de protéger les autres si on est soi-même malade. Dans cette mesure, une personne qui présente des symptômes d’infection respiratoire, suspectée d’être malade ou a été testée positive au dépistage COVID se doit de porter un masque, aussi bien à la maison que dans les lieux publics ou les lieux clos. 

Le masque peut également servir dans un contexte de prévention de l’exposition au virus. En effet, il a un « effet barrière » qui va empêcher le passage des particules virales et bactériennes. Il faut noter que le mode de transmission du coronavirus est sensiblement identique à celui de la grippe, à savoir qui se transmet d’homme à homme lors de contacts rapprochés et par voie aérienne en éternuant ou en toussant. Ainsi, le port d’un masque évite la projection de gouttelettes de salives ou d’éternuements provenant d’une personne malade. Dans la même mesure, pour une personne en bonne santé, il sert de barrière empêchant le passage de ces gouttelettes infectées.

Les différents types de masques

Le masque utilisé pour se protéger du coronavirus est en fait un dispositif médical destiné à filtrer les bactéries et à éviter de contracter le virus. Il faut savoir que les masques utilisés dans ce contexte de protection et de prévention contre la Covid-19 se déclinent en plusieurs sortes.

  • Les masques de protection 

Ils sont initialement utilisés dans le cadre médical pour protéger les professionnels de la santé contre les virus et bactéries se transmettant par les gouttelettes dans l’air. Ils peuvent également être portés par le grand public pour se protéger des micro-organismes dans un contexte épidémique, comme la grippe ou le coronavirus par exemple. Ces masques présentent des niveaux de filtration et d’étanchéité variables. Les masques de types FFP2 et FFP3 figurent parmi les plus performants, avec un niveau filtration de 98 % des bactéries.

  • Les masques en tissu, lavables et réutilisables 

Le masque en tissu, également appelé masque « grand public », est un complément aux gestes barrières pour lutter contre le coronavirus. Il est en tissu lavable et peut être réutilisé plusieurs fois. Il présente des propriétés de filtration allant d’au moins 70 % à plus de 90 % pour des particules émises d’une taille supérieure à 3 microns. Le masque en tissu peut être fabriqué de manière industrielle ou artisanale en s’inspirant des modèles et tutoriels de patrons disponibles sur Internet.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply