Développement personnel

Le vieillissement affecte-t-il le sommeil ?

12 janvier 2021
vieillissement et sommeil

Le vieillissement est lié à de nombreux problèmes de santé, dont les troubles du sommeil. En fait, un mauvais sommeil peut contribuer à bon nombre de ces problèmes, réduisant la qualité de vie des personnes de plus de 65 ans.

Afin de répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées, il est plus important que jamais de comprendre les effets du vieillissement sur la santé. Étant donné que près d’un tiers de notre vie est consacrée au sommeil, l’examen de la relation entre le vieillissement et le sommeil est un élément fondamental de la promotion de la santé globale des personnes âgées.

Pourquoi le vieillissement affecte-t-il le sommeil ?

Il est fréquent que les personnes âgées connaissent des changements dans la qualité et la durée de leur sommeil. Beaucoup de changements dans la qualité et la durée de sommeil d’une personne âgée sont dus à des modifications de l’horloge interne du corps. Une horloge maîtresse dans une partie du cerveau appelée hypothalamus est composée d’environ 20 000 cellules qui forment le noyau suprachiasmatique.

Ce NSC contrôle des cycles quotidiens de 24 heures, appelés rythmes circadiens qui influencent les cycles quotidiens. On parle des moments lorsque les gens ont faim, lorsque le corps libère certaines hormones et lorsqu’une personne se sent somnolente ou alerte.

En vieillissant, le sommeil des personnes change en raison des effets d’un noyau suprachiasmatique vieillissant. La détérioration de la fonction de ce noyau peut perturber les rythmes circadiens, ce qui a une influence directe sur le moment où les gens se sentent fatigués et alertes.

Le NSC reçoit des informations des yeux, et la lumière est l’un des indices les plus puissants pour maintenir les rythmes circadiens. Malheureusement, les recherches montrent que de nombreuses personnes âgées ne sont pas suffisamment exposées à la lumière du jour, en moyenne une heure par jour. L’exposition à la lumière du jour peut être encore plus limitée pour les personnes qui vivent dans des maisons de retraite ainsi que pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Les changements dans la production d’hormones, telles que la mélatonine et le cortisol, peuvent également jouer un rôle dans la perturbation du sommeil de personnes âgées. En vieillissant, le corps sécrète moins de mélatonine, qui est normalement produite en réaction à l’obscurité et qui favorise le sommeil en coordonnant les rythmes circadiens.

Comment le vieillissement affecte-t-il le sommeil ?

Le vieillissement affecte les gens différemment. Certes, certains âgés ne connaissent pas de perturbations importantes de leur sommeil. Toutefois, d’autres se plaignent d’avoir moins de sommeil et de voir leur qualité de sommeil se détériorer. Les experts ont constaté plusieurs perturbations courantes du sommeil chez les personnes âgées :

Changement d’horaire du sommeil

Avec l’âge, les rythmes circadiens du corps se décalent dans le temps. Ce décalage est appelé avance de phase. Pour de nombreuses personnes âgées, cette avance de phase se traduit par une fatigue plus précoce dans l’après-midi et un réveil plus matinal.

Le réveil a lieu la nuit

Des recherches ont également montré qu’en vieillissant, les personnes âgées subissent souvent des changements dans leur architecture du sommeil. L’architecture du sommeil fait référence à la façon dont les gens passent d’une phase à l’autre du sommeil. 

Les personnes âgées passent plus de temps dans les stades précoces et légers du sommeil et moins de temps dans les stades tardifs et profonds. Ces changements peuvent contribuer à ce que les personnes âgées se réveillent plus souvent pendant la nuit et aient un sommeil plus fragmenté et moins reposant.

Dormir pendant la journée

Des recherches estiment qu’environ 25 % des personnes âgées font des siestes, contre environ 8 % des jeunes adultes. Si certains experts suggèrent qu’une courte sieste de jour peut être bénéfique, beaucoup s’accordent à dire qu’une sieste prolongée et des siestes plus tard dans la journée peuvent rendre plus difficile l’endormissement au moment du coucher et créer des perturbations du sommeil pendant la nuit.

Une récupération plus longue suite à des changements d’horaire de sommeil

Les changements dans la façon dont le corps régule les rythmes circadiens font qu’il est plus difficile pour les personnes âgées de s’adapter à des changements soudains dans leur horaire de sommeil, comme pendant l’heure d’été ou en cas de décalage horaire.

Les personnes âgées ont besoin de moins de sommeil que les jeunes : ce n’est qu’un mythe. De nombreuses personnes âgées ont du mal à obtenir le sommeil dont elles ont besoin, mais cela ne signifie pas qu’elles ont besoin de moins de sommeil. La quantité de sommeil dont une personne a besoin peut diminuer de la petite enfance à l’âge adulte, mais cette tendance semble s’arrêter vers 60 ans. 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply