Comment traiter la maladie de Raynaud ?

traiter-maladie-de-reynaud

Beaucoup de gens souffrent de la maladie de Raynaud. La plupart d’entre eux ne savent pas trop comment s’y prendre pour vaincre la maladie. Certaines personnes ne sont même pas conscientes de la gravité de leur maladie. Cette rubrique vous permettra de comprendre davantage cette maladie et de vous apporter des solutions pour la vaincre.

Qu’est-ce que la maladie de Raynaud ?

La maladie de Raynaud ou les doigts blancs est une maladie qui attaque un ou plusieurs de nos doigts. Pour certaines personnes, elle peut n’affecter que la phalange uniquement. Généralement, la maladie se manifeste par l’apparition d’un blanc un peu cireux au bout des doigts. Ce dernier est froid et devient insensible. À peu près 3 à 5 % de la population sont atteinte de cette maladie.

Le nom « maladie de Raynaud » émane du nom du docteur qui l’avait découverte en 1862. Celui-ci s’appelait Maurice Raynaud.

Nous pouvons distinguer deux formes de la maladie de Raynaud. La première est la maladie de Raynaud proprement dite. La deuxième est le syndrome de Raynaud. Pour différencier ces deux pathologies, nous devons nous référer à leur cause.

La maladie de Raynaud consiste en la phase primaire de la maladie. Elle constitue la plupart des cas qui se présentent. Quant au syndrome de Raynaud, il représente la forme secondaire. Étant un cas rare, il survient surtout lors des maladies comme celle attaquant le système nerveux.

Comment se manifeste la maladie de Raynaud ?

La maladie de Raynaud se manifeste au niveau des pieds, du nez, des oreilles ou des mains. Elle figure parmi les troubles chroniques qui peuvent survenir au niveau de la circulation sanguine, et ce de façon temporaire.

Pour certains patients, la maladie peut affecter les organes génitaux. Dans ce cas-là, la maladie de Raynaud peut constituer une cause des problèmes sexuels rencontrés par certaines personnes. En effet, ces dernières peuvent ressentir de la douleur en faisant leur rapport sexuel. Elles peuvent être également sujettes à des troubles d’éjaculation.

Une personne atteinte d’une maladie de Raynaud peut avoir des doigts blancs. C’est la première phase de la maladie. Les médecins l’appellent la « syncopale » ou « l’ischémique ». Pendant cette période, le patient a des phalanges avec une teinte livide. Elles peuvent être aussi engourdies. Cette crise dure en moyenne quelques minutes étant donné que la circulation du sang peut reprendre à tout moment.

Quand les doigts arborent des couleurs bleues, nous entrons dans la deuxième phase de la crise. Celle-ci porte le nom de « asphyxique ». La couleur bleue est due au fait que les cellules contenues dans les phalanges manquent d’oxygène. Le patient peut ressentir aussi des picotements ou de dysesthésiques.

Enfin, il y a ceux qui ont des doigts rouges. Dans cette dernière phase, le patient récupère. Nous assistons à la dilatation des vaisseaux. Ce qui entraîne le retour de la circulation sanguine. Certes, vos doigts vont être un peu tuméfiés. Mais soyez-en sûr, ils vont reprendre leur aspect d’avant.

Comment faire pour vaincre la maladie de Raynaud ?

Comme toutes les malaises, il existe des méthodes pour la maladie de Raynaud. Si vous êtes atteint de cette maladie, commencez le traitement par l’identification des éléments susceptibles de la déclencher.

En effet, les symptômes apparaissent dès que vous êtes exposé à ces éléments. Une fois que vous avez détecté ces derniers, choisissez la protection la mieux adaptée pour vous. Pour de meilleurs résultats, vous devez opter pour un traitement qui correspond à la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Les médecins choisissent les traitements en fonction de la gravité de la maladie. Si celle-ci est encore à la première phase, des traitements à base de produits naturels peuvent être prescrits. Effectivement, la douleur peut s’atténuer avec de l’huile essentielle ou de l’hydrolat. Si elle est à un stade avancé, il faut opter pour un traitement de fond.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *