Browsing Tag

Conseil

Développement personnel

Le port du masque : un geste utile pour se protéger du coronavirus

21 décembre 2020
dépistage COVID

 Depuis le début de la propagation du COVID19 depuis février 2020 jusqu’à l’apparition de la deuxième vague de l’épidémie vers la fin septembre 2020 en France, le port du masque pour se protéger du virus a engendré de nombreux débats. Porter un masque, désormais devenu obligatoire dans les lieux publics et les lieux clos, fait partie des gestes de préventions contre le coronavirus.

L’intérêt de porter un masque contre la COVID-19

Le port d’un masque sert à éviter de contracter un virus, tel que celui de la grippe, du coronavirus ou de toute autre maladie virale. Cela permet en outre de protéger les autres si on est soi-même malade. Dans cette mesure, une personne qui présente des symptômes d’infection respiratoire, suspectée d’être malade ou a été testée positive au dépistage COVID se doit de porter un masque, aussi bien à la maison que dans les lieux publics ou les lieux clos. 

Le masque peut également servir dans un contexte de prévention de l’exposition au virus. En effet, il a un « effet barrière » qui va empêcher le passage des particules virales et bactériennes. Il faut noter que le mode de transmission du coronavirus est sensiblement identique à celui de la grippe, à savoir qui se transmet d’homme à homme lors de contacts rapprochés et par voie aérienne en éternuant ou en toussant. Ainsi, le port d’un masque évite la projection de gouttelettes de salives ou d’éternuements provenant d’une personne malade. Dans la même mesure, pour une personne en bonne santé, il sert de barrière empêchant le passage de ces gouttelettes infectées.

Les différents types de masques

Le masque utilisé pour se protéger du coronavirus est en fait un dispositif médical destiné à filtrer les bactéries et à éviter de contracter le virus. Il faut savoir que les masques utilisés dans ce contexte de protection et de prévention contre la Covid-19 se déclinent en plusieurs sortes.

  • Les masques de protection 

Ils sont initialement utilisés dans le cadre médical pour protéger les professionnels de la santé contre les virus et bactéries se transmettant par les gouttelettes dans l’air. Ils peuvent également être portés par le grand public pour se protéger des micro-organismes dans un contexte épidémique, comme la grippe ou le coronavirus par exemple. Ces masques présentent des niveaux de filtration et d’étanchéité variables. Les masques de types FFP2 et FFP3 figurent parmi les plus performants, avec un niveau filtration de 98 % des bactéries.

  • Les masques en tissu, lavables et réutilisables 

Le masque en tissu, également appelé masque « grand public », est un complément aux gestes barrières pour lutter contre le coronavirus. Il est en tissu lavable et peut être réutilisé plusieurs fois. Il présente des propriétés de filtration allant d’au moins 70 % à plus de 90 % pour des particules émises d’une taille supérieure à 3 microns. Le masque en tissu peut être fabriqué de manière industrielle ou artisanale en s’inspirant des modèles et tutoriels de patrons disponibles sur Internet.

Développement personnel

Maîtriser ses émotions pour mieux vivre !

9 août 2019
maitriser-ses-emotions-pour-mieux-vivre

Les émotions peuvent être létales. La montée d’adrénaline, déclenchée par une forte et brusque émotion, est souvent difficile à maîtriser. Et pourtant, les émotions font partie intégrante de la vie quotidienne et régissent même celle-ci.

La vie quotidienne, facteur d’émotions

Force est d’admettre que les émotions sont indissociables à la vie de tous les jours. Dès la naissance, jusqu’à sa vieillesse, l’homme vit avec ses émotions et ne peut se passer d’éprouver des sentiments divers qui génèrent et régulent ses émotions. Les diverses circonstances et autres aléas de la vie déclenchent forcément ces émotions. Celles-ci se manifestent de diverses manières :

  • par un sentiment de joie immense et de plénitude lorsqu’il y a un événement plaisant, joyeux et salvateur, notamment lorsque vous ne vous y attendiez pas, ou aussi en cas de circonstances porteuses d’espoir.
  • par un sentiment de tristesse, de dépit et de déception en cas de circonstances malheureuses, contraires à vos attentes.
  • par un sentiment de désespoir dans des épreuves graves, telles que le drame, tragédie, deuil, incendie, cambriolage, perte d’emploi…
  • par un sentiment de terreur, en cas de peur, de crainte d’événements inexplicables ou encore d’incompréhension, en cas d’adversité face à une situation inextricable telle qu’une maladie incurable, ou encore un fait qui relève du paranormal…
  • par un sentiment d’appréhension lorsque vous attendiez un événement imprévu, comme un accouchement, la publication de résultats d’examen, l’attente d’un emploi.

Comment maîtriser ses émotions ?

Les risques dus à une forte poussée des émotions sont nombreux. Le brusque sursaut physique ou moral, déclenché par l’annonce d’un fait, joyeux ou malheureux, par exemple, dérègle aussitôt la circulation sanguine ainsi que les battements cardiaques et tend à accélérer brutalement le flux du sang vers le cerveau ou vers le cœur. Ces deux organes, une fois saturés, risquent alors de cesser brusquement de fonctionner. La connaissance de tels risques devrait vous amener à maîtriser vos émotions quelles que soient les circonstances. Pour ce faire, des gestes élémentaires, ainsi qu’un régime alimentaire continu peuvent vous aider. Cela peut se résumer dans une bonne hygiène de vie quotidienne :

  • Faire des exercices physiques réguliers, tels que la marche, ou encore des activités sportives adaptées à votre physique et état de santé.
  • Observer une alimentation saine et équilibrée en évitant la consommation quotidienne de denrées excitantes telles que piments, épices…
  • Bien s’hydrater tous les jours et limiter les boissons excitantes et gazeuses.
  • Privilégier les remèdes naturels, au détriment des substances chimiques et médicamenteuses et éviter surtout les substances dopantes et énergisantes qui risquent de dilater les veines et les muscles cardiaques.
  • Éviter les veilles prolongées, les situations stressantes et conflictuelles et apprendre à rester rationnel devant l’adversité.
  • Prendre soin de soi, de son bien-être personnel, de son confort personnel, de sa beauté et de sa silhouette, bref, se faire plaisir lorsque les circonstances le permettent.
Routine beauté

Les erreurs à éviter lors de votre routine beauté

6 août 2019
les-erreurs-a-eviter-lors-de-votre-routine-beaute

Au quotidien, chaque femme consacre un peu de leur temps pour passer quelques minutes devant le miroir. Chacune a sa petite routine beauté, surtout concernant la peau, le visage et les cheveux. La sélection des cosmétiques doivent tenir compte des types de peau, au risque de provoquer l’effet inverse. En effet, ces habitudes de beauté quotidiennes ne sont pas forcément toutes adaptées à l’exoderme. Certaines habitudes sont à exclure lors de la routine beauté.

Au niveau de la peau

En général, pour le bien-être de la peau, il faut bien sélectionner les produits avant leur utilisation. Les erreurs à éviter lors de la routine beauté sont donc de :

  • choisir des produits sans prêter attention au type et à l’état de peau ;
  • acheter des produits contre-façonnés parce qu’ils reviennent moins chers.

Au niveau du visage

En ce qui concerne le visage, plusieurs points sont à prendre en compte, qu’il s’agit de soin ou de maquillage.

Les bévues faites lors du maquillage sont généralement :

  • l’abus de cosmétique ;
  • l’oubli de l’hydratation du visage qui doit impérativement précéder le maquillage ;
  • les actions qui se suivent trop rapidement, sans laisser aux produits le temps d’agir, comme l’application du maquillage de tout de suite après celle de la crème hydratante ;
  • le maquillage fait en dehors de la lumière naturelle induisant la personne en erreur puisque l’éclairage de l’endroit peut tromper l’individu sur l’intensité des couleurs ;
  • l’abus de poudre ou de fond de teint pour masquer les imperfections du visage ;
  • l’application de la poudre ou du fond de teint uniquement sur la face, en omettant d’en mettre sur le cou et le décolleté ;
  • l’abus de mascara.

Les erreurs liées à l’hydratation, au nettoyage et au soin du visage sont :

  • l’omission de l’hydratation du visage ;
  • l’aspersion d’eau chaude sur la face ;
  • le frottement ;
  • l’exfoliation trop répétitive et à intervalles de temps réduit, le gommage doit se faire au maximum 3 fois par semaine pour ne pas déshydrater la peau, jamais plus ;
  • la confusion entre le nettoyage et le démaquillage
  • l’abus des produits pour favoriser l’élimination des imperfections telles que l’acné, la sécheresse de la peau, l’excès de sébum et autres.

Qu’en est-il des cheveux ?

Une bonne coiffure et des cheveux sains et soignés font ressortir la beauté d’une personne. Les erreurs à éviter pour ne pas altérer aux cheveux sont nombreuses et doivent être sues pour préserver leur santé et leur beauté.

  • Ne pas mettre d’huiles capillaires pour protéger les cheveux contre les rayons ultra-violets du soleil, ou contre le froid.
  • Ne pas respecter la nature des cheveux lors du choix des cosmétiques, comme les shampoings, les après-shampoings, les masques, les crèmes coiffantes et les huiles capillaires.
  • Mettre à fond la puissance et la chaleur d’un sèche-cheveux pour un séchage rapide.
  • Lisser quotidiennement les cheveux à l’aide d’un fer.